foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Candidats aux législatives

Tous à Paris le 18 mars 2017

 

A la une

Monsieur le préfet,

Nous dénonçons les agissements de la police et la stratégie de tension que vous mettez en place, bien secondé par votre directeur départemental de la sécurité publique, sur ordre du gouvernement.

Dans un récent communiqué, vous vous en prenez à des manifestantEs imaginaires qui s’attaqueraient (sic) à la police et aux journalistes. Vous prétendez ainsi justifier l’intervention répétée de la police contre les manifestations. En agissant de la sorte vous pensez diviser un mouvement pacifique et le couper de la population en créant des manifestantEs violentEs imaginaires alors que les citoyen-ne-s mobilisé-e-s ne le sont pas. Cette manipulation vise à détourner l’attention de la population de la réelle agression que constitue la loi travail qui tend à détériorer leurs conditions de vie quotidienne.

Lire la suite : Lettre ouverte 

Le gouvernement lâche les chiens contre la jeunesse

"La compagnie de CRS... en opération devant le lycée Rostand [a] à nouveau chargé, matraqué les élèves présents et lâché des chiens" voilà selon le journal Tendance Ouest comment le gouvernement de François Hollande fait de la jeunesse sa priorité et comment il répond à sa revendication d'être écoutée sur la loi Travail. Un peu avant au Lycée Jules Verne l'article indique "Une élève est restée à terre en faisant un malaise, les pompiers ont été alertés et sont venus la prendre en charge. Six élèves ont été interpellés, arrêtés, menottés et emmenés".

Lire la suite : Le gouvernement ...

500 personnes à la manifestation du samedi 30 janvier, place de la République (à l'appel de deux collectifs)  et 70 personnes  à la réunion publique le jeudi 4 février Salle Pierre-Sémard ont répondu à l'appel des organisations suivantes :

UNEF, Solidaires Etudiants, Union syndicale Solidaires, EELV, Ensemble, NPA, PG, PCF, MRC Alternatiba, Comité Amérique latine

Lire la suite : Défendons nos libertés ! 

Loi El Khomri : une loi pour vous pourrir la vie!

La loi Khomri, en réalité grossièrement rédigée par les équipes de Manuel Valls et validée par le président de la République, réserve certaines surprises aux salariés du pays. Voici les 16 pires mesures, qui nous ramènent directement vers le XIXe siècle.

Vol de salaire

1. Désormais, les temps d'astreinte (où vous devez rester au service de l'employeur, en-dehors de votre lieu de travail) ne seront plus indemnisés. Vous pourrez donc passer des nuits blanches à côté du téléphone, à attendre un éventuel coup de fil de votre patron... gratuitement ! Myriam El Khomri parvient ici à être plus libérale encore que le droit européen qui prohibe cette mesure. En outre, il n'est plus obligatoire de « demeurera son domicile ou à proximité afin de pouvoir intervenir sur le site rapidement. Bientôt des astreintes sur le lieu même de travail ?

Lire la suite : Loi El Khomri

Les syndicats appelaient à participer à l'initiative de la CGT à une journée de mobilisation le 4 février, contre la criminalisation de l’action syndicale ! et pour protester contre la condamnation de 8 employés de Goodyear !  Un rassemblement s'est déroulé devant la permanence de la députée Laurence Dumont, vice-présidente de l’assemblée Nationale de 17h à 18h à Caen.

Le Parti de gauche soutient la pétition lancée pour l’arrêt des poursuites

Lire la suite : Non à la criminalisation de l'action syndicale


Copyright © 2017 PG14 Rights Reserved.