foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Candidats aux législatives

Tous à Paris le 18 mars 2017

 

A l'appel des membres de la communauté kurde de Caen et des personnes solidaires des résistances sociales et féministes au Moyen-Orient :

Manifestation de soutien à Kobané :
Samedi, 8 novembre à 16h,
Place du Théâtre, Caen

Bombardée par l’artillerie de Daesh d’un coté et bloqué par l’armée turque de l’autre, face à des bandes fanatiques et armées d’armes moderne grâce au financement des milliardaires du Qatar ou d’Arabie Saoudite, la résistance de Kobanê est devenue un exemple et un symbole pour l’humanité entière. Après avoir été une des premières villes à se débarrasser de la dictature d’Assad, Kobané comme l’ensemble de Rojava (kurdistan syrien) a proclamé l’égalité entre les hommes et les femmes, ainsi que l’égalité entre tous les êtres humains sans discrimination liée à l’origine religieuse ou ethnique. Et c’est ça qui est attaqué aujourd’hui par l’Etat Islamique aidé par toutes les puissances réactionnaires de la région.

 

Car, dans ce combat, le gouvernement réactionnaire d’Erdogan a choisi son camp : celui des terroristes de Daesh. Agressée d’un côté par l’Etat Islamique, la population de Kobanê est également visée par les chars de l’armée turque. A Diyarbakir comme ailleurs au Kurdistan turc, les forces militaires sont déployées contre les manifestations de soutien à Kobanê et dans bien des villes de Turquie, flics et voyous de l’AKP et des intégristes agissent ensemble pour réprimer. A quelques kilomètres de Kobanê, la présence militaire turque cherche avant tout à empêcher de jeunes gens de traverser la frontière pour aller combattre.

La résistance de Kobané est déjà une défaite pour Daesh et tous les courants et les régimes réactionnaires de la région, et plus largement, pour toutes ces forces réactionnaires, racistes, misogynes, intégristes, impérialistes, qui tentent de diviser les populations du Moyen-Orient selon des critères « ethniques » ou religieux. Une défaite aussi pour les Etats occidentaux qui jouent à accentuer ces divisions pour

défendre leurs intérets impérialistes.

La population de Kobanê ne peut compter ni sur les Etats de la région ni les Etats occidentaux dans sa lutte contre Daesh. Par contre, elle peut compter sur la solidarité de tous les êtres humains épris de liberté et d’égalité. Partout au Kurdistan, mais aussi à Istanbul, Téhéran et même Kaboul, comme en Europe et en Amérique du Nord, des manifestations ont lieu pour soutenir la résistance de la population de Kobanê.

La population de Kobanê, et en première ligne les femmes les armes à la main, ne lutte pas seulement pour la liberté du Kurdistan, mais pour la liberté de tout le Moyen-Orient face à la barbarie des intégristes religieux et toute la réaction patriarcale.

 


Copyright © 2017 PG14 Rights Reserved.