foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Candidats aux législatives

Tous à Paris le 18 mars 2017

 

Ce 1er tour des élections départementales est marqué par un succès de la droite. Celle-ci a mieux mobilisé son électorat ce qui explique la légère augmentation des votants notamment par rapport aux cantonales 2011 et aux Européennes. C’est la politique menée par le gouvernement qui en est la seule responsable.


Contrairement a ce qui nous été affirmé pendant des semaines, le FN n’est pas le 1er parti de France. Il est certes à son haut niveau des Européennes, donc évidemment dangereux, mais pas à celui que les instituts de sondage lui donnaient. Et ce malgré un battage médiatique particulièrement bienveillant dont ont bénéficié Marine Le Pen et son parti.
Les résultats accordés à l’UMP comme au PS et à ses alliés sont à prendre avec des pincettes. En effet, le gouvernement en manipulant les étiquettes a changé la physionomie du rapport de force entre les listes qui soutenaient le gouvernement et ceux qui s’y opposent. Au niveau national moins de 30 % des candidats présentés par le PG ont ainsi été classés sous DVG et bien plus pour EELV. Cette escroquerie abaisse le résultat du FDG et rend invisible les rassemblements FDG/EELV. Au niveau départemental, c’est par exemple le cas des listes de Bayeux, Ifs, Courseulles sur Mer…
La réalité est autre. Le FDG progresse largement par rapport aux Européennes et les listes FDG/EELV/Nouvelle Donne démontrent toute leur efficacité.
Quelques exemples pour ces dernières : Ifs : 21.80%, Courseulles sur Mer : 12,5%, Bretteville l’Orgueilleuse : 17,25%, Bayeux : 12,04%, Hérouville-St-Clair 12,19%, Evrecy : 11,41%...
Concernant le second tour, à Lisieux, dans le duel FN/UMP, considérant que ce dernier parti place un trait d’égalité entre le FdG et le FN et qu’il a largement recyclé et banalisé les idées xénophobes du FN, nous ne donnons pas de mot d’ordre. Aux candidats de l'UMPiste de se débrouiller pour convaincre les électeurs. Dans le cas de la triangulaire de Vire, nous appelons à appliquer la consigne générale « pas une voix pour le FN ». Dans les autres cantons, nous comptons sur nos électeurs pour faire le meilleur choix possible et ne donnons pas de consigne de vote.

Pour l’avenir nous appelons à renforcer le rassemblement citoyen qui a commencé à montrer ses capacités un peu partout en France. Vu le résultat cumulé de la droite et de l’extrême-droite ce soir, il est en effet urgent de bâtir sur de nouvelles fondations l’espoir que nos concitoyens, et notamment tous ceux qui se sont abstenus, méritent.


Copyright © 2017 PG14 Rights Reserved.