foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Candidats aux législatives

Tous à Paris le 18 mars 2017

 

Communiqué de presse

manif3 30Depuis des années les politiques libérales mises en oeuvre, conduisent inexorablement à une insécurisation toujours plus grande des conditions de travail. Chômage, précarité, temps partiels vont de paire avec une pression accentuée de la « productivité ».
Chômage de masse et de longue durée privent toute une partie des salariés de leurs droits. Il dégrade le débat public et conduit au développement de l'abstention et renforce extrême-droite

Le front de gauche propose de d'abolir le chômage par la réduction massive du temps de travail, la réindustrialisation, la planification écologique et le développement de services publics répondant aux besoins sociaux.

Dans l'immédiat, le front de gauche rappelle l'urgence de lutter vraiment contre la précarisation en abrogeant l'ANI et en mettent en oeuvre les propositions de réduction rapide de la précarité et de la pauvreté.

Le front de gauche apporte son soutien aux initiatives de marche des chômeurs et aux revendications d'un plan d'urgence sociale pour les chômeurs.

Il appelle à la participation au rassemblement jeudi 20 juin 2013 à 17h30 place Bouchard

clement mericClément Méric, étudiant de Sciences Po de 18 ans connu pour son engagement anti-fasciste, a été tué hier à Paris, près de la Gare Saint-Lazare, par un groupe de militants d’extrême droite.

Le Parti de Gauche s’incline avec beaucoup de tristesse et de colère devant sa mémoire.

Nous appelons tous ceux qui sont bouleversés par ce crime odieux à se retrouver jeudi 6 juin à 

- 18h place Mitterrand à Lisieux,

- 19h place de la Résistance à Caen.

manif 1er mai 2013Dans le cadre des marches européennes contre la Troïka, et des marches françaises pour une 6e République, le Parti de gauche de Caen organise place de la future 6e République (actuelle place de la République) un rassemblement le samedi 1er Juin. A cette occasion, nous invitons les citoyen-e-s à débattre et à expérimenter ce que pourrait être l’un des principes de la future constitution : le référendum révocatoire, dont l’enjeu est de savoir si l’élu de votre municipalité et/ou circonscription serait oui ou non maintenu dans ses fonctions. Le référendum révocatoire qu’il soit de mi-mandat ou de toute autre durée ne se restreint pas, contrairement à ce que prétendent certains constitutionnalistes, aux seuls cas de corruption, mais aussi aux cas, beaucoup plus répandus, de trahison du suffrage. Le vote se déroulera de 14h30 à 18h, il sera demandé exceptionnellement aux participants de motiver leur rejet (ou leur soutien). Pour rendre l’expérience plus plausible, nous vous demandons de partir de l’hypothèse que le corps législatif aurait été saisi par 20% du corps électoral, d’une demande de référendum concernant notre député-maire, Monsieur Philippe Duron. Les motifs de soutien ou de révocation pourraient être, par exemple et sans souci d’exhaustivité : le vote du TSCG instaurant un contrôle du budget national par la commission européenne ; le vote de l’ANI, autorisant les patrons à introduire autant d’avenants qu’ils le souhaitent au contrat de travail ; le cumul de mandats électifs et non-électifs ; les réalisations ou non-réalisations locales en matière de logement ; une urbanisation de prestige ; la subordination du développement économique aux intérêts privés des multinationales (Vinci, Véolia) ; la politique culturelle ; etc. Le dépouillement aura lieu à 18h à l’occasion d’une conférence de presse.

FdGSanteL'affaire Cahuzac suscite la colère et la nausée. D'une gravité extrême, elle ne révèle pas seulement l'absence de probité et d'honnêteté d'un homme. Elle met à jour, une nouvelle fois, un système oligarchique profondément néfaste,

une démocratie à bout de souffle, la collusion grandissante entre les hautes sphères financières et celles de l'Etat. Il faut mettre fin au règne de la finance.

L'heure n'est pas au bricolage mais à la réorientation de la politique du pays et à la refonte du cadre institutionnel. Au moment où le gouvernement demande au plus grand nombre de se serrer la ceinture et après l'intervention télévisée d'un Président qui confirme son cap visant à ne rien changer, cet épisode misérable précipite la crise politique.

Le Front de Gauche est engagé dans la bataille contre l'austérité à l'image de sa campagne "pour une alternative à l'austérité". Il participera à la manifestation du 9 avril contre l'ANI, appelle les parlementaires à ne pas retranscrire dans la loi cet accord minoritaire. Dans l'immédiat, il exige la suspension du débat parlementaire sur ce texte pour légiférer en urgence contre le pouvoir de la finance, contre les paradis fiscaux, y compris en Europe, contre les conflits d'intérêt. Il faut des contrôles, des normes nouvelles, et pas seulement des appels à la morale individuelle, des moyens financiers pour faire face à la fraude fiscale.

La défiance des citoyennes et citoyens à l'égard des responsables politiques atteint son seuil critique. L'oligarchie croit en sa toute puissance, en son impunité. C'est pourquoi la réplique doit être forte et claire. Le Front de Gauche défend la perspective d'un processus constituant pour une nouvelle République. Redéfinir les règles sociales et démocratiques est le moyen pour que le peuple reprenne le pouvoir. La VIe République visera à élargir le socle des droits, à étendre la souveraineté populaire, à favoriser la démocratie sociale.

Face à l'accélération de la crise sociale et politique, le Front de Gauche assumera toutes ses responsabilités pour que la colère légitime débouche sur l'espoir et la transformation sociale. Le Front de Gauche propose à toutes les forces et les personnes qui ont voulu le changement en mai dernier et plus largement au peuple, contre la finance et l'austérité, de participer à une grande marche citoyenne pour la 6ème République le 5 mai à Paris.

affiche-5-maiLe Parti de gauche du Calvados appelle à la mobilisation de tous le 5 mai 2013 à Paris pour une 6ème République.
Le Front de Gauche organise départs collectifs. On peut s'inscrire à l'adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

remue meningesA tous ceux qui s'inscrive dans l'idée qu'il n'y a pas d'alternative possible ; le fameux TINA (there is no alternative) de Margareth Tactcher, nous opposons le slogan de la révolution citoyenne : Osons !
En Normandie, nous osons prendre le risque de l'organisation d'une université de printemps, un remue-méninges.
En quatre mois nous avons publié une revue : Page de gauche, revue pour l'écosocialisme et mis sur pied une manifestation que nous espérons de grande envergure. Le 13 et 14 avril 2013 au Parc des expositions de Liseux, nous verrons si notre pari est réussi: organiser au croisement des 5 départements normands un événement politique permettant d'affirmer la présence de notre parti dans notre région.

Lire la suite : Remue-méninges 2013


Copyright © 2017 PG14 Rights Reserved.